h1

L’élection présidentielle américaine 2008

outubro 10, 2008

John McCain (Sarah Palin) / © GOP

 John McCain, le candidat républicain est un vétéran de la politique américaine et un républicain atypique. Né en 1936, issu d’une prestigieuse famille de militaires, il est un héros de la guerre du Vietnam qui a été élu au Congrès de manière discontinue depuis 1983.

Déjà candidat lors des primaires de 2000, le sénateur de l’Arizona avait dû s’incliner face au candidat George W. Bush. Lorsqu’il se représente pour le scrutin de 2008, il s’est fait entre-temps remarquer en s’opposant à plusieurs reprises au président en place. Il a notamment été l’un des premiers républicains à critiquer la Maison Blanche pour avoir envahi l’Irak avec trop peu de soldats et le premier à demander la démission du secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld. Son expérience dans l’armée, sa participation à de nombreuses commissions parlementaires sur la défense et la politique étrangère et son combat pour la moralisation de la vie politique font de lui un acteur très respecté dans ces domaines.

Homme de convictions plus que d’appareil, John McCain a souvent agi de manière indépendante au sein même du Parti républicain. Il est peu apprécié par la partie la plus conservatrice de son parti mais en revanche populaire au-delà de son camp. La presse le qualifie très souvent de « maverick » (franc-tireur).

 

 

Barack Obama (Joseph Biden) / © The Democratic Party

 Barack Obama est né en 1961 à Hawaï d’un père africain originaire du Kenya et d’une mère blanche américaine du Kansas, le candidat démocrate a vécu une partie de son enfance en Indonésie puis à Hawaï. Diplômé des universités Columbia (New York) et de Harvard où il a été le premier Noir à diriger la prestigieuse Harvard Law Review, il a ensuite travaillé sur le terrain avec les populations noires défavorisées de Chicago. La découverte de la réalité noire américaine l’a alors conduit à se lancer dans l’action politique.

S’il n’est pas le premier homme politique noir à se lancer dans la course à la présidence, le sénateur de l’Illinois appartient en revanche à une nouvelle génération qui n’est pas issue de la lutte pour les droits civiques. Il se présente d’ailleurs comme le candidat de tous les Américains.

Il s’était fait remarquer lors de la convention démocrate de 2004 au cours de laquelle il avait prononcé un brillant discours. En 2008, il est sorti victorieux d’un combat de plusieurs mois qui l’a opposé à Hillary Clinton pour l’investiture démocrate.

 

 

Les autres candidats

 Outre les deux principaux candidats sur lesquels se focalise l’attention des médias, de nombreux autres candidats briguent la présidence.

Faute de suffisamment d’argent et de soutien, aucun de ces « petits » candidats n’est représenté dans tous les États et n’a, a fortiori, une chance de l’emporter le 4 novembre. Toutefois, la présence de certains de ces outsiders peut compter en cas de duel serré entre John McCain et Barack Obama.

En 2000, Ralph Nader – qui se présentait alors sous les couleurs des Verts – avait ainsi capté un grand nombre de voix démocrates ce qui fit dire à certains observateurs qu’il avait privé le candidat Al Gore d’une possible victoire.

En 2008, parmi les prétendants à la Maison Blanche, outre Ralph Nader qui se présente pour la cinquième fois sous une bannière indépendante, le libertarien Bob Barr, l’écologiste Cynthia McKinney ou Chuck Baldwin du Parti constitutionnaliste pourraient venir jouer les trouble-fête, notamment dans les États pivots (swing states) qui font basculer l’élection.

xxx

Deixe uma resposta

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s

%d blogueiros gostam disto: